LES FILLES DE LA BAS

                            

J’ marche  dans la ville, quand tout le monde défile,

A mille à l’heure,

Et J’ traîne dans  ces rues que j’pourrais jamais plus

Connaître par cœur

 

Paris m fout le spleen, j crois que je déprime

Loin de chez moi,

Sur mon scooter l’œil, dans l rétroviseur,

J repense à toi

 

J voudrais m’allonger sur le sol doré,

De nos ébats,

J’aimerais retrouver, les baisers salés des filles de là bas

 

Ici tout est faux, je le sais et S’il faut

Je N’hésite pas

A me prendre au jeu, dans ce monde ou je

N’existe pas

 

J’aimerais tant revoir, se coucher le soir,

Au son de ta voix

J’aimerais retrouver,

Les baisers salés des filles de là bas,

 

A paris j péris, je cours après le temps je m’essouffle et me détruit,

Pendant qu’il  file plus loin,,

Et Je cherche en vain, un peu de réconfort  quelqu’un pour  tenir ma main,

Mais ici je ne suis rien