IVRE DE TOI​

 
 
 
 
 
 
 

C              E7
Dieu que la lune est belle
              Am     
Quand on se sent pousser des ailes,
G         F6       G6
Pour s’envoler à deux

C      E7
Qu’on est bien sur ces nuages,
    Am
Qu’ils ont l’air tristes ces personnages,
G                        F6        G6
Qui ne pensent plus  qu’à eux,

F6                 G6             C                E7              F6
Et qu’il est bon de ne plus être sûr d’avoir les pieds sur terre,
   G6
Et de prendre un peu l’air

   Am
Qu’il est grand ce voyage,
          F6
Qui nous pousse vers le large,
             C           G
Comme on se sent bien là bas,
   Am
Plus de mauvais présages,
   F6
Plus aucun mirage,
      C     E7          Am
Tout semble si vrai quand je suis ivre  de toi


Qu’on est bien sur ce navire,
Qui tangue mais jamais ne chavire
Et nous berçe sur l’eau,

Comme on est bien sur cette île,
Où le temps semble être immobile,
Et comme on se tient chaud,


Et qu’il est bon de ne plus être sûr d’avoir les pieds sur terre,
Et de prendre un peu l’air