60 JOURS (capo 1)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

G    C7
7heures j'me réveille, complètement crevé,
G    Em                 D
J'avale un p'tit dej et j'trace à l'université,
G    C7
Mon sac sur le dos, mon courage à deux mains,
Em           D            C7
M'enfermer dans une salle pendant trois jours d'examen,

Pourtant dehors un truc me rend joyeux,
Un soleil de plomb,un grand ciel bleu,
Me tapent sur l'épaule, me chauffent la main,
Et me soufflent à l'oreille "vivement après demain"

Am7     D7
Je vais bientôt pouvoir en finir,
Am         D7
Qu'une petite poignée d'heures à tenir,

La blonde d'à côté, est dans la même galère,
Elle sent déjà le sel et la crème solaire,
C'est vrai qu'on a l'air un peu trop bonzés,
Pour des étudiants qui étaient censés réviser,

J'espère au moins qu'y aura des points offerts,
Pour tous ceux qui ont bossé au bord de la mer,
Parce que j'sais pas si c'est moi, ou bien le sujet,
Mais on peut pas dire que j'sois très inspiré,

Quoi qu'il en soit dans plus très longtemps,
Je serai tranquille pour un bon moment

G          D
60 jours , fini les valises et les allers retours,
Em          Bm
Posé sur le sable et l'océan autour,  
C   A7          D
C'est la récompense au bout du parcours,


Tant pis pour, le bruit de la ville qui nous rendait sourd,
Le soleil qui nous narguait sans nous dire bonjour,
Adieu le réveil, le boulot, les concours..


Ca y'est c'est fini, les épreuves de torture,
J'me précipite dehors, démarre ma voiture,
Le coffre est blindé, jusque sous mes pieds,
Mais j'ai fait un peu de place pour la blonde d'à côté,  

J'suis préssé d'arriver, elle est plutôt discrète,
Un peu serrée, ma planche calée sur sa tête,
Elle se moque un peu de moi, de mes délires d'ado,
Mais je pense qu'à une seule chose c'est de me mettre à l'eau,



Les bornes défilent au compteur
Pied au plancher 100 kmh



Quand on arrive enfin, je la dépose chez elle,
Elle prend mon numéro, me dit qu'elle me rappelle,
J'me demande un moment si elle le fera ou non,
A peine sorti de sa rue, c'est plus vraiment la question,

J'éspère seulement qu'y aura des vagues ce soir,
Et que mes potes seront là pour sortir et pour boire,
Que les nuits seront longues, et qu'les journées seront belles
Pendant ces 8 semaines ou je serai immortel

Les tongues aux pieds les jeans au placard,
Décontracté du matin au soir,